Salle saumon

(monde sous-marin)

Ulla von Brandenburg considère l’eau et le monde sous-marin comme le lieu où le geste peut se déployer librement. Les plongeurs, les visions subaquatiques, les mollusques incarnent, par opposition au monde terrestre, le lieu du rêve, du silence et de la nature protégée. L’eau renvoie ici à un Eden, un espace utérin, où il devient possible de renouer avec le monde sensoriel, de l’inconscient, avec cet état princeps de l’être en fusion avec la nature et, de ce fait, encore vierge de tous les codes sociaux.

La technique de l’aquarelle qui, comme son nom l’indique, se travaille à l’eau, rejoint la thématique de la section.

Vue de la salle / Photo: Julien Gremaud