Salle grise

(femmes fortes)

Cette salle met à l’honneur des femmes marquantes des siècles passés. Ulla von Brandeburg rejoue la disposition classique des galeries de portraits, que l’on trouve dans les châteaux par exemple et qui mettent à l’honneur les « grands hommes » de la famille ou de l’Histoire. L’artiste propose un autre récit historique où des femmes anarchistes, lesbiennes ou féministes sont célébrées pour leur combat. L’espace intègre notamment la militante anarchiste et féministe française Louise Michel (1830–1905), la militante féministe russe Elisabeth Dmitrieff (1851–1910), l’écrivaine allemande Hedwig Dohm (1831–1919), l’astronome et scientifique irlandaise Margaret Lindsay Huggins (1848–1915), la féministe allemande Anita Augspurg (1857–1943), la journaliste allemande Linda Gustava Heymann (1868–1943) ou l’écrivaine et femme de lettre française Colette (1873–1954).

Vue de la salle / Photo: Julien Gremaud